SOPHIE LORMEAU

 

Sophie Lormeau nous invite au voyage. Sur fond de couleurs, de nuances, sa ligne ferme trace entre autre des maisons. Ainsi, les élancements de matières colorées les traversent et les débordent. Il en est de même pour les visages d'où surgissent des mouvements comme autant d’éclosions de fleurs.

 

« Je peins des maisons aériennes et des portraits intérieurs, instants d'émotions poétiques, colorés et faussement naïfs. Je laisse librement surgir des souvenirs imaginaires, reflets d'une douce mélancolie, née de nos intimes contradictions. Mes peintures chantent l'enfance et l'émerveillement.

 

"Maison" peut rêver … Car quoi de plus stable qu'une maison ... Mes récits en disent souvent la quiétude ... »

ANNE-MARIE POCHAT-LE ROY

​​

"Par son pouvoir de suggestion, l’art d’Anne-Marie Pochat-Leroy évoque l’infinitésimal au coeur de la matière,  la courbure de l’univers ou les paradoxes spatiaux-temporels de l’Univers chiffonné….  

La marge du rêve dans ces espaces est encore intacte et l’artiste s’en est emparée. Au bout du compte, les toiles de l’artiste posent cette question lancinante : 'Que savons nous au juste de notre conscience, de l’essence même de la matière ou du monde ?'...

 

L’Art, sublimation de l’intuition, est peut-être un des moyens de répondre à cette énigme éternelle."

amélie lainé

​​

 

« Je crée des décors photographiques en mettant en place des éléments des couleurs et des ambiances qui permettent aux spectateurs d’imaginer une action passée ou à venir. Mes photographies relatent une histoire, un monde imaginaire où la lumière anime les objets de manière multi-chromique. J’essaye de faire apparaître une lumière colorée mais naturelle.

 

Les thèmes que je développe sont le plus souvent sociétaux, comme la place de la femme dans la société, la vidéo-surveillance, les excès d’autorité, la tolérance de la rencontre. Les lieux que je mets en scène m’intéressent car ils sont pérennes. Ce sont des lieux de culture qui témoignent de notre présence et des traces que nous avons laissées. Ils sont animés par mes soins, parfois je leur donne une vie, voir une nouvelle vie. Je raconte grâce au photomontage, aux images, et aux dialogues, de nouvelles histoires féeriques et poétiques.

 

Je prépare actuellement une version audio afin d’accompagner mes photos et mes scénarios. »

ronnie nemorin

​​

J’esquisse succinctement sur toile et papier, mains, pieds, seins, semblants de visages, têtes animales, et parfois des objets qui se fondent rapidement dans un amalgame multicolore. Les rouges profonds côtoient les bleus vifs et jaunes citron, les verts pastels se marient aux beiges clairs, les blancs aux roses sans jamais s’opposer. Alliant acrylique et pastel gras, je fusionne couleurs et formes.

J’ai pour but de produire un art brut, pur, dénué de tout mimétisme culturel et figuratif. Je suis dans une recherche plastique constante. Dans mon travail, la matière est souvent tactile, empâtement du pastel, coulées épaisses d’acrylique, collages de papier déchiré, carton ou mousse teintée. Je gratte, rature et ponce pour ensuite reprendre mes pinceaux et multiplier sur la toile, formes lignes et couleurs.